Non classé

« Défendre son foyer n’est pas un crime ! »

Samedi 20 novembre 2010

de 13h30 à 15h00

Manifestation de la Ligue du Midi à Béziers

« Défendre son foyer n’est pas un crime !« 

Allocutions de Fabrice Robert, Philippe Vardon (Bloc Identitaire)

et Richard Roudier (Ligue du Midi)

Départ : Place du 11 Novembre

Arrivée : Palais de justice – Place de la révolution

La lettre de René à son comité de soutien

Faites connaitre le triste sort de René Galinier

Vous pouvez ajouter cette image sur votre site, dans une marge avec un lien pointant vers le site liberezrenegalinier.com . Nous ne devons rien lâcher, nous devons au contraire faire connaître à l’ensemble de la population Française l’histoire de ce papy emprisonné par l’état Français et une justice plus que discutable. Nous devons faire savoir que Papy Galinier est en prison, alors même qu’une mamie a été lynchée, assassinée et que ses agresseurs courent toujours, alors même que un homme de 69 ans a été agressé décédé d’une crise cardiaque suite à cette agression, et que ses agresseurs courent toujours, alors même qu’une famille a été agressée à proximité du parc Disneyland, que la mère de famille n’ose déposer plainte par peur de représailles, et que les agresseurs courent toujours.

Nous devons faire savoir que les policiers sont excédés de ne plus pouvoir courir après les petits voyous, parce qu’il leur est interdit de poursuivre des deux roues sous prétexte de possibles émeutes si un accident arrivait. Nous devons faire savoir que Papy Galinier est emprisonné pour avoir voulu protéger ses biens et sa personne physique, qu’il lui est reproché de ne pas s’être laissé marteler la tête, parce que ne nous trompons pas, si René Galinier avait été non armé, c’est probablement un homme âgé mort que nous aurions retrouvé chez lui dans l’indifférence totale et surtout l’indifférence de personnes qui viennent ici jouer les vierges effarouchées par pur racisme anti-français et anti-blanc, par amour indéfectible pour la jungle populaire qu’ils regardent de loin depuis leurs petites villas entourées de barreaux solides et bien ancrés.

Nous devons dire Non ! ASSEZ ! Libérez Papy Galinier !

Ce qui arrive lorsqu’on est seul, âgé et non armé

Dans un premier temps, nous tenons à faire part de notre solidarité dans la difficile épreuve que traverse la famille de cette malheureuse victime de la friponnerie et du banditisme.

Dans un second temps, nous faisons un lien avec cette affaire pour montrer à quel point une personne âgée peut être vulnérable, et n’est pas à considérer comme une personne ayant toutes les capacités nécessaires pour assurer lui même sa sécurité dans des conditions normales.

Nos anciens sont des êtres (oui, oui, ils sont bien humains, et ont aussi le droit à notre protection et notre empathie, quelque soit leur nom, leur origine, leur religion) fragilisés par le poids des années et sont à considérer comme tels dès lors où l’on parle de légitime défense. Tout individu, normalement intelligent, capable d’un raisonnement basique, pourra ainsi légitimement dire que deux individus ou trois, voire même un seul sont en règle générale avantagées sur le plan physique par rapport à un vieil homme.

Sans affirmer que René Galinier était en état de légitime défense, nous pouvons en l’espèce et au nom du droit dont joui chaque citoyen, présumer de son innocence. Nous pouvons aussi affirmer que René Galinier propose toutes les garanties nécessaires à sa remise en liberté sous contrôle judiciaire. Nous pouvons assurer aussi, que le refus de remise en liberté pour possible trouble à l’ordre public est un motif au mieux fantasmé au pire fantasmagorique.

A LIRE AUSSI : http://www.liberezrenegalinier.com/2010/08/cest-ce-qui-aurait-du-arriver-a-papy-galinier/

Voici donc un article qui en dit long sur la fragilité de nos anciens :

Source : Midi libre

Un sexagénaire du village de Sauzet (Gard) est décédé hier en milieu d’après-midi après une altercation survenue dans ses vignes. Ce dernier s’est retrouvé confronté à un groupe de trois personnes qui tentaient de lui dérober des piquets de vigne en ferraille, sans doute pour les revendre.

Selon les premiers éléments de l’affaire, il semble que l’agriculteur a reçu un ou plusieurs coups. Il serait ensuite allé chercher de l’aide au café du village. Là, plusieurs personnes l’auraient suivi pour lui prêter main forte et retrouver les auteurs des violences qui sont susceptibles d’appartenir à la communauté des gens du voyage. C’est en repartant chercher les auteurs présumés que le sexagénaire a succombé.

Pour déterminer les causes exactes

//

// du décès, un examen de médecine légale a été pratiqué et une autopsie a été ordonnée. En attendant d’en connaître le résultat, les gendarmes de la compagnie de Nîmes ont quadrillé le secteur pour retrouver les mis en cause. Des techniciens en identification criminelle se sont également rendus sur place pour récolter des éléments de preuve et déterminer dans quelles circonstances cette affaire s’est produite.

En marge des conclusions de l’enquête qui ne sont pas encore connues, la mort de cet homme a provoqué la consternation doublée d’une très vive émotion dans le village. Un autre agriculteur, présent dans le secteur, et voisin du malheureux, appelait les autorités à une très grande fermeté face aux comportements de ces gens venus, manifestement, pour voler quelques piquets à moitié rouillés. Les investigations sont en cours, elles devront dire si un lien existe entre les violences perpétrées sur le vieil homme et son décès.

Les Inrocks, ou la justice à géométrie variable

Aujourd’hui les inrocks, site visiblement de gauche, cette gauche si proche du peuple qui ne pense forcément qu’à son bien être, nous gratifie d’un article à charge pour René Galinier. Sans omettre bien entendu de ressortir les propos d’un homme fatigué par des heures de garde à vue, fatigué par son âge et fatigué par la pression de plusieurs interrogatoires dans les locaux de la police ou du juge d’instruction.

Les inrocks lui font un procès avant l’heure, et surtout dénoncent :

- Le fait que ses soutiens soient nombreux à l’ « extrême droite »

- Que ce site se revendique de la voix du peuple

Soit, les soutiens faits à M. Galinier viennent essentiellement de droite, c’est un fait indéniable. En quoi ces soutiens seraient ils plus malvenus que d’autres ? Les soutiens auraient ils selon qu’ils soient de droite ou de gauche une saveur et une importance plus grande ou moindre ? Ceux qui prônent l’égalité pour tous auraient ils cessé de la prôner dès le moment où d’autres ne partageraient pas leurs idées ?

Toujours est il que nous attendons les soutiens de TOUS, qu’ils soient de droite ou de gauche. On aurait aimé que ces soutiens viennent de gauche, mais visiblement ceux qui se disent près du peuple, mettent plus de volonté et de cœur à l’ouvrage lorsqu’il s’agit d’un cinéaste milliardaire accusé d’avoir violé une fillette que lorsqu’il s’agit de défendre un homme du peuple, retraité, ayant fait usage d’une arme à son domicile alors que deux femmes étaient occupées à le cambrioler.

Qui peut se prémunir de la voix du peuple et de sa défense, celui qui défend et soutien un retraité emprisonné pour avoir eu peur et s’être défendu par un geste passionné plutôt que raisonné, ou ceux qui défendent un homme qui a sciemment abusé d’une fillette de 13 ans.

Je crois que certains dans leur combat politique ont oublié une chose, le devoir qu’ils ont tout simplement de chercher à comprendre non pas seulement les autres, mais aussi les nôtres.

A bon entendeur…

Addendum :

Je suis allé voir le fameux site d’extrême droite cité par les inrocks : Fdesouche. J’ignorais jusqu’à présent qu’un site qui fait une revue de presse pouvait être qualifié d’extrême droite. Je ne sais pas où ont été vue les fameuses idées d’extrême droite dont parle les inrocks, j’ai feuilleté les deux ou trois premières pages, je n’y ai vu que des vidéos de RMC, des passages d’articles du Figaro, de libération, et d’autres sites reconnus (dont les inrocks justement, à moins que eux aussi soient d’extrême droite ?)

Autre chose, j’ai oublié de dire que le site des inrocks a choisi la présomption d’innocence pour Liès Habbadj et que ce site extrémiste n’hésite pas là à citer l’article 11 de la déclaration universelle des droits de l’homme :

« Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.  »

Ce qui est valable pour Liès Habbadj cesse t-il de l’être pour M. Galinier ?

Riposte Laique : la justice est-elle encore rendue « au nom du peuple français » ?

René Galinier restera en prison. Le 5 août dernier, cet homme de 73 ans avait tiré sur deux jeunes voleuses qui s’étaient introduites par effraction dans sa maison de Nissan-lez-Enserune, dans l’Hérault. Il fut immédiatement mis en détention « préventive ».

Son avocat, Maître Josy-Jean Bousquet, avait demandé sa remise en liberté sous contrôle judiciaire, estimant qu’il n’y avait pas de trouble à l’ordre public, qu’il n’y avait pas de risque de réitération des faits et que son client offrait toutes les garanties de présentation devant la justice, rappelant son âge – 73 ans – et le fait qu’il soit malade.

Lors de l’audience, mardi dernier, l’avocat général Laurent Bebon avait demandé la confirmation du placement en détention « au regard du trouble à l’ordre public lié à la nature des faits et à l’écho public qui en a été fait ». (sic !) On se demande vraiment qui trouble l’ordre public dans cette affaire, puisque René Galinier bénéficie du soutien d’une très large majorité de nos concitoyens selon toutes les réactions qu’on peut lire sur internet ou entendre à la radio. Et quand bien même cet « écho public » ne plairait pas Laurent Bebon, pourquoi en ferait-il payer le prix à René Galinier ? Ce magistrat a souhaité le maintient en détention « afin que les passions s’apaisent ». Vu les réactions d’internautes, c’est exactement le contraire qu’il fallait faire !

A la même audience, le président de la chambre d’instruction Alain Lienard sort de sa neutralité en citant un passage de la déposition de René Galinier pendant sa garde à vue : « J’étais en danger, j’avais peur… j’étais en danger avec cette sale race, je suis devenu raciste… on est obligé de s’armer… si la justice faisait son boulot… » Or non seulement on peut comprendre des paroles excessives tenues dans les conditions pénibles d’une garde à vue, mais ces phrases prononcées APRES les faits incriminés ne sauraient être à charge dans un verdict – d’ailleurs prématuré – sur ceux-ci ! C’est une règle élémentaire de droit, et la jurisprudence est constante là-dessus. Alain Lienard a-t-il été vexé que René Galinier reproche à la justice un certain laxisme, ou voulait-il faire passer le papy pour un sale raciste ? Dans les deux cas, ce n’est pas très joli comme méthodes.

Un autre magistrat a fait une curieuse déclaration à RTL le jour de l’audience. David Charmatz, représentant du Parquet général de la cour d’appel de Montpellier : « Nous ne nous trouvons pas, en l’état du dossier, en situation de légitime défense ». Bonjour la présomption d’innocence (et le respect du secret de l’instruction…) ! En effet, nier la légitime défense avant même que les faits soient jugés au fond, c’est déjà déclarer coupable René Galinier.

David Charmatz poursuit : « On a deux infractions qui sont reprochées à Monsieur Galinier, deux tentatives de meurtre, qui troublent à l’évidence l’ordre public, parce que notre société ne peut pas accepter que de simples cambrioleurs, qui n’en veulent pas à l’intégrité physique des personnes, qui viennent pour une rapine de quelques centaines d’euros, perdent la vie parce que quelqu’un a délibérément pris un fusil, l’a armé, et a fait feu à deux reprises sur deux personnes qui ne le menaçaient pas. » Le représentant du parquet lit donc dans les pensées des deux voleuses, pourtant toujours dans le coma au moment de cette déclaration : selon lui, elles n’auraient en aucun cas agressé physiquement René Galinier si celui-ci ne s’était pas défendu. Ca fait froid dans le dos d’entendre autant de subjectivité chez un magistrat !

La suite de cet article sur le site de riposte Laïque.

Des élus UMP et FN se mobilisent

Des élus UMP et FN se mobilisent pour soutenir le septuagénaire incarcéré dans l’Hérault.

« Libérez papy René, Libérez Monsieur Galinier ». Face à la caméra, un jeune trentenaire demande avec ferveur, la libération du septuagénaire, mis en examen pour tentatives d’homicides volontaires et incarcéré à la maison d’arrêt de Béziers. Jeudi, René Galinier a tiré sur deux jeunes femmes après les avoir surprises dans sa maison, à Nissan-lez-Ensérune.

« L’Etat ne fait pas son travail »

Dans son appel posté sur YouTube, mardi matin, Jason Onderwater se présente comme « simple citoyen de base ». Sauf que le jeune homme est un élu local bien connu dans l’Hérault, à la fois conseiller à l’action culturelle et à la jeunesse à la mairie de Béziers et responsable départemental adjoint des jeunes UMP de l’Hérault.

Pour lui, René Galinier a agi en état de légitime défense « contre deux racailles ». « Déjà cambriolé trois fois, il a été obligé de se défendre pour se protéger car l’Etat ne fait pas son travail » martèle t-il, dans son message adressé aux internautes. Une pétition et un compte Facebook ont également été créés en soutien au septuagénaire.