Les soutiens

Rappel ! Cet après midi 14H30

Manifestation organisée par le comité de soutien à René Galinier cet après midi.

Devant la cave coopérative de Nissan-lez-ensérune.

Marche silencieuse le Samedi 9 Octobre à Nissan

Une marche SILENCIEUSE se déroulera sur Nissan lez Ensérune le samedi 9 octobre 2010, à partir de 14 h 30. Départ : cave coopérative VENEZ NOMBREUX RENE COMPTE SUR VOUS !!!

René Galinier : encore une décision inique !

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Montpellier vient de confirmer et donc de prolonger la détention de René Galinier, ce retraité de 73 ans qui avait tiré sur deux jeunes femmes qui avaient pénétré chez lui par effraction afin de le cambrioler. Cette décision inique qui frappe une personne dont le casier judiciaire était vierge et qui entendait seulement vivre tranquillement la fin de son existence, est en plus justifiée d’une manière totalement inacceptable. C’est, parait-il, pour éviter « les troubles à l’ordre public et pour sa sécurité personnelle » que l’on maintient un honnête homme en prison. Sans doute, les magistrats estiment-ils que notre société est incapable de protéger les honnêtes citoyens des exactions des voleurs autrement qu’en mettant les honnêtes citoyens en prison, plutôt que les voleurs. C’est pour assurer la sécurité de Monsieur Galinier que celui-ci demeure derrière les barreaux. On peut difficilement aller plus loin dans le renversement des valeurs.

Enfin, d’après le Midi-Libre, une troisième raison est invoquée par les magistrats et qui est scandaleusement contraire à notre droit et aux principes constitutionnels de la République : la libération de Monsieur Galinier aurait suscité « l’incompréhension de l’ethnie d’origine des victimes »… Depuis quand la République française reconnaît-elle l’existence d’ethnies et appuie-t-elle le droit sur leur reconnaissance ?

Le trouble à l’ordre public risque bien de se réaliser à travers la colère légitime des citoyens qui se sentent solidaires de René Galinier et estiment à juste titre leur droit bafoué par une décision totalement irresponsable.

Christian Vanneste, Daniel Spagnou, Bernard Carayon, Patrice Calméjane, Jean-Claude Bouchet, Jacques Myard, Jean-Pierre Decool, Patrick Labaune, Thierry Mariani, députés du Collectif de la Droite populaire.

Les Identitaires cannois se mobilisent pour René Galinier

Hier après midi une vingtaine de militants identitaires cannois, répartis en deux groupes, ont manifesté leur soutien à René Galinier, les uns sur un pont enjambant une voie très passante, les autres devant le tribunal de Cannes. Trois banderoles ont eété déployées sur les grilles de ce dernier (« Libérez Galinier », « Défendre son foyer n’est pas un crime », « Bloc identitaire ») et des slogans ont été repris : « Libérez Galinier  », bien sûr, mais aussi «La racaille en prison, Galinier à la maison. »

La justice doit rendre sa décision sur la troisième demande de remise en liberté de René Galinier demain.

Source : Bloc identitaire

Demain 5 Octobre , 16 Heures

Rejoignez Richard Roudier et le Comité Galinier Mardi 5 octobre à 16 h devant la Maison d’Arrêt 861 Rte de Saint Pons 34500 – Béziers Suite au prononcé du délibéré, nous manifesterons dans le calme : - Soit, pour fêter la remise en liberté de Papy Galinier et le réconforter à l’issue de 2 mois de détention - Soit, pour marquer notre réprobation pour le cas où une décision ubuesque maintiendrait en détention provisoire un papy de 73 ans agressé à son domicile.

Interview de Christian vanneste

Christian Vanneste sur René Galinier, Marie-Neige Sardin etc envoyé par enquete-debat. – L’info internationale vidéo.

Les identitaires lorrains en action

Source Kerkant :

Depuis le 6 août dernier, René Galinier est victime de la justice française, emprisonné pour avoir défendu son foyer, il est aujourd’hui privé de toutes ses libertés. Défendre son foyer n’est pas un crime et  c’est pourquoi les jeunes identitaires de Lorraine ont organisé une action de sensibilisation à Metz, ce samedi . Cette action s’inscrit dans la logique de celles entreprises à travers la France par les divers groupes identitaires locaux.

Nous constatons aujourd’hui que la justice Française a délibérément choisi de laisser pour compte ses citoyens et de courber l’échine face à la racaille. Face à l’inaction de la justice, face aux beaux discours  et aux belles promesses de nos politiques , nous exigeons une refonte du cadre juridique sur la légitime défense. Se défendre n’est pas un crime !!

LIBEREZ PAPY GALINIER !!

« Libérez Papy Galinier ». Cercle de silence (vidéo) à Nevers, banderole à Limoges

NEVERS (NOVOPress) - Après la trentaine de manifestions que les Identitaires ont déjà faites pour demander la libération de René Galinier, -par exemple à Béziers, Nice, Paris, Lyon, en Alsace, à Bordeaux et Nantes-, c’est à Nevers et Limoges que les Identitaires dans le cadre de leur campagne nationale ont réclamés la libération de ce septuagénaire qui est maintenu en détention provisoire avant jugement, depuis le 6 août pour le seul fait de d’être défendu contre deux cambrioleurs.

A Nevers le 25 septembre, les Identitaires Bourguignons ont fait un « Cercle de silence » de 15h00 à 15h30 sur la Place de la résistance.



A Limoges (Haute-Vienne) une banderole a été placée sur l’autoroute A20.

Affaire Galinier : le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme prend la tête d’un groupe de parrainage

Alors qu’une nouvelle demande de remise en liberté sera examinée par la justice le mardi 28 septembre, le Comité Galinier entend accélérer ses actions sur le terrain. A ce jour, une trentaine de manifestations ou de rassemblements se sont déroulés sur l’ensemble du territoire, d’autres vont bientôt avoir lieu comme à Nevers, Annecy ou encore Marseille.

Après les prises de position en faveur du « Papy », des députés Christian Vanneste et  Lionnel Luca, cette affaire a provoqué un événement peu banal, à savoir la visite du député Elie Aboud au Centre pénitentiaire de Béziers en application de l’article 719 du Code de procédure pénale qui stipule : « Les députés et les sénateurs ainsi que les représentants au Parlement européen élus en France sont autorisés à visiter à tout moment les locaux de garde à vue, les centres de rétention, les zones d’attente et les établissements pénitentiaires. »

Le Comité Galinier espère que cette démarche sera suivie par un grand nombre de représentants du peuple.

Malgré le silence assourdissant de la classe médiatique, certains journalistes courageux commencent à s’intéresser à cette affaire à l’image d’Eric Zemmour qui a consacré sa chronique à René Galinier, le jeudi 23 septembre sur RTL.

Enfin, le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme vient de confirmer qu’il acceptait de prendre la tête du Groupe de parrainage René Galinier.

Parce que demain cela peut aussi vous arriver, parce que cette « affaire Galinier » est exemplaire du sort réservé au peuple de ce pays, nous invitons tous nos concitoyens, quelles que soient leurs opinions politiques, à nous rejoindre dans ce combat pour la liberté et le droit.

Liberté pour Galinier !

Les identitaires sont une fois de plus à l’origine .

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy (Bruno GOLLNISCH)

Source : Front National

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Député européen, Vice-président du FN en charge des affaires internationales :

Monsieur le Président,

Souvenez-vous du mois de novembre 2006. Vous étiez ministre de l’Intérieur, vous aviez adressé une lettre* à Pascal Clément alors ministre de la Justice à propos de l’affaire René Dahan.

Cet homme de 58 ans qui avait été incarcéré le 27 octobre 2006. Les raisons ? Trois hommes s’étaient introduits à son domicile à Nogent-sur-Marne afin de le cambrioler. Mis en joue par l’un de ses assaillants, il avait réussi à retourner l’arme qui le visait, atteignant à trois reprises, dont deux dans le dos, l’un des cambrioleurs, âgé de 26 ans qui avait succombé à ses blessures.

Dans cette lettre à Pascal Clément vous écriviez que « cette affaire suscite une émotion considérable parmi nos concitoyens. Ils ont du mal à admettre qu’un honnête homme agressé chez lui, menacé de mort avec une arme et craignant pour la vie de son épouse, soit en retour mis en examen pour homicide volontaire et placé en prison ».

Dix jours plus tard René Dahan était libéré.

René Galinier, qui est lui aussi un honnête homme, n’a tué personne. Cela fait pourtant 48 jours qu’il est incarcéré à la maison d’arrêt de Béziers.

Le 28 septembre prochain la justice examinera une nouvelle demande de mise en liberté. Le 17 août dernier sa demande de liberté avait été refusée.

Il vous reste 5 jours pour faire une aussi belle lettre à Mme Michèle Alliot Marie !

Je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir agréer l’expression de ma haute considération,

Bruno Gollnisch Député européen