Archives d’un auteur

« Défendre son foyer n’est pas un crime ! »

Samedi 20 novembre 2010

de 13h30 à 15h00

Manifestation de la Ligue du Midi à Béziers

« Défendre son foyer n’est pas un crime !« 

Allocutions de Fabrice Robert, Philippe Vardon (Bloc Identitaire)

et Richard Roudier (Ligue du Midi)

Départ : Place du 11 Novembre

Arrivée : Palais de justice – Place de la révolution

Interdit de séjour à Nissan comme un malfrat

René Galinier n’est  qu’à moitié libéré Nous venons d’apprendre avec beaucoup d’émotion que René Galinier avait été libéré  ce mercredi après midi.  Il faut dire que le Comité National avait accentué ces dernières semaines la pression vis à vis d’un arrêt de justice incompris par la majorité de la population. Mais aujourd’hui, c’est cette nouvelle décision qui nous interpelle, puisqu’en contradiction totale avec celle prise il y a à peine 8 jours.

Souvenons nous des termes de l’arrêt du 5 octobre : « le maintien en détention est l’unique moyen de mettre fin au trouble exceptionnel et persistant de l’ordre public, provoqué par la gravité de l’infraction, les circonstances de sa commission et l’importance du préjudice ». La cour d’appel invoquant également cet argument proprement stupéfiant : « Une mise en liberté pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen ».

Il est vrai que les actions du Comité National  marquaient une montée en puissance:   – Quarante rassemblements en septembre – Visite du Député Elie Aboud à la Maison d’Arrêt – Parrainage du Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme – Prise de position de 11 députés et de Xavier Bertrand en faveur d’une libération – Organisation d’une opération le 16 octobre « 50 rassemblements pour Papy Galinier ». – Programmation d’une manifestation Nationale à Béziers courant novembre   A noter également que l’arrivée éventuelle de Me Collard dans la procédure (donnant que une autre dimension à l’affaire) a pu faire évoluer la position des magistrats.   Pour nous, la mobilisation doit continuer, et tout d’abord pour que René Galinier puisse rentrer chez lui. Sa libération est en effet assortie d’un contrôle judiciaire strict et de l’interdiction de regagner son domicile de Nissan-lez-Enserune ! C’est une humiliation pour cet homme malade et c’est aussi le mettre dans les pires conditions psychologiques pour l’empêcher de préparer sa défense pour un procès qui n’a aucune raison d’être puisqu’on est sûr qu’il sera acquitté par un jury populaire. Le septuagénaire est mis en examen pour tentative d’homicides volontaires et à ce titre, risque d’être traduit devant une cour d’assises.   Fort de cette première victoire, le Comité National Galinier exige: – Un aménagement du contrôle judiciaire qui permette le retour de René Galinier à Nissan – Une décision de non-lieu pour cet homme de 73 ans qui a suffisamment souffert à ce jour et qui n’a fait que se défendre contre une agression. – La Refonte de la loi sur la légitime défense qui doit passer par la sanctuarisation du domicile.   Enfin le Comité national Galinier demande à ses comités de base de rester particulièrement mobilisés mais de suspendre l’opération du samedi 16 octobre intitulée 50 villes : 50 rassemblements pour Papy Galinier. Il se réserve la possibilité de venir manifester en masse à Béziers en novembre si la sérénité des poursuites ne prenait pas désormais le pas sur l’acharnement judiciaire.

BP : 1 7114,  30912 – Nîmes Cedex 02

Tél permanence: 04 34 40 60 50

www.laliguedumidi.com

laliguedumidi@free.fr

LIBRE !!!!!!!!!!!

Je suis heureux de vous informer de la remise en liberté de René Galinier.

Le juge de la liberté et de la détention a décidé de remettre René Galinier en liberté sous certaines conditions dont celle lui interdisant de résider dans son village.

La remise en liberté de rené Galinier étant le seul et unique but de ce site, je suis très heureux que cette décision ait été rendue.

Je remercie tous les commentaires de sympathie envers René Galinier, mais aussi les gens nombreux qui se sont mobilisés en faveur de sa libération.

Merci à tous !

Et un grand bravo et merci en particulier au bloc identitaire.

Patrick B.

Trois rassemblements pour Papy Galinier en Languedoc-Roussillon

Samedi 16 octobre

Suite au succés de la manifestation de Nissan et à l’adhésion de la population du village, la Ligue du Midi appelle ses adhérents et sympathisants à se mobiliser à l’occasion des rassemblements de soutien qui se dérouleront sur tout le territoire ce samedi 16 octobre entre 11 h et 15 h devant les Palais de justice. Ces rassemblements se dérouleront sous l’égide du Comité National Galinier. En Languedoc-Roussillon  trois rassemblements se dérouleront simultanément à Nîmes (Esplanade), Montpellier (Rue Foch) et Béziers (Place de la révolution). Renseignements auprès de vos responsables habituels et au 04 34 40 60 50

BP : 1 7114,  30912 – Nîmes Cedex 02

Tél permanence: 04 34 40 60 50

www.laliguedumidi.com

laliguedumidi@free.fr

Manifestation à Nissan pour amplifier la lutte

NISSAN-LEZ-ENSERUNE (NOVOPress) : Environ 900 personnes, dont une délégation de plusieurs dizaines de membres du Comité national Galinier, conduite par Richard Roudier, viennent de défiler dans les rues de Nissan-lez-Enserune (Hérault). Jean Pons, le président du comité de soutien local à René Galinier, a dû faire face à l’hostilité d’une partie de la population locale qui lui reproche son manque de combativité depuis l’incarcération, le 5 août, du septuagénaire qui a eu comme seul tort de tirer sur la femme et la jeune fille roms qui le cambriolaient. « Tu nous as dit de rester calmes, maintenant René va crever en prison ! Ça suffit ! », lui a lancé un habitant de Nissan devant lequel il a battu en retraite.

Après la fin de la manifestation officielle devant le domicile de René Galinier, Richard Roudier, par ailleurs président de la Ligue du Midi, mouvement associé au Bloc identitaire, est revenu vers la place de cette petite ville d’environ 3 000 habitants où il s’est adressé à la foule encore rassemblée. En compagnie d’Alain Ricard, président du groupe Béziers fait front au conseil municipal de Béziers, Richard Roudier, fort de la lettre de remerciements qui lui a adressé René Galinier, a appelé à manifester samedi prochain 16 octobre à 16 heures devant le palais de justice de Béziers, comme devant les tribunaux d’une quarantaine de villes françaises, pour exiger la libération de René Galinier. Rien que dans la région, deux autres rassemblements sont prévus devant les palais de justice de Nîmes et de Montpellier.

Rappel ! Cet après midi 14H30

Manifestation organisée par le comité de soutien à René Galinier cet après midi.

Devant la cave coopérative de Nissan-lez-ensérune.

Conférence de presse puis Diner-débat

Le Comité National Galinier a le plaisir de vous convier à la conférence de presse qu’il organise: le jeudi 7 octobre à 17 h 00 à l’Hôtel Impérator 28 allées Paul Riquet à Béziers En présence du Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme Président du Groupe de Parrainage et de Richard Roudier porte parole du Comité National Galinier Sur le thème : « Halte à l’acharnement judiciaire-libérez Galinier » N.B : à la suite de la conférence de presse, le Prince animera un diner-débat dans un restaurant de la ville. Tel : 04 34 40 60 50

René Galinier, abattu, craint maintenant de mourir en prison

BEZIERS (NOVOPress) : A l’annonce de son maintien en détention, René Galinier a accusé le coup. Et il craint de ne jamais sortir de prison. Sauf les pieds devant. « Maintenant, ils ne me lâcheront plus », a confié le septuagénaire à l’un de ses codétenus, ajoutant : « J’ai le cœur qui ne tiendra pas. » René Galinier est en effet gravement malade – il souffre d’un cancer de la prostate – et a besoin de soins réguliers, ce dont Michèle Alliot-Marie, le ministre de la Justice, et Nicolas Sarkozy, le président de la République, ont été informés dès le mois d’août, quelques jours après son incarcération.

Alors que René Galinier est mis en examen pour « tentative d’homicides volontaires » pour avoir tiré sur les jeunes femmes qui cambriolaient son domicile, celles-ci ne sont, à notre connaissance, toujours pas poursuivies par la justice française. L’une de ces deux Tsiganes, Marina P ., a même quitté la France sans être inquiétée pour repartir dans un pays de l’Est européen, alors que, âgée de 21 ans, elle n’a même pas l’excuse de minorité. Rappelons que la chambre d’instruction de la cour d’appel de Montpellier a rejeté hier la demande de libération de René Galinier au mot qu’« une mise en liberté pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen ».

Marina P. étant partie, la justice doit craindre la vengeance de la famille et des proches de l’autre « victime ». Il s’agit de Sanela M., toujours hospitalisée à Béziers et qui n’est âgée que de 11 ans…

A l’initiative de son comité de soutien local, une marche silencieuse aura lieu samedi prochain 9 octobre à partir de 14 h 30 dans son village de Nissan-lez-Enserune (Hérault), et le Comité Galinier, qui assure la coordination des actions au niveau national sous la direction de Richard Roudier, prépare des actions pour les prochains jours. Richard Roudier, également président de la Ligue du Midi, a pris la parole hier après-midi devant la maison d’arrêt de Béziers où est incarcéré René Galinier (vidéo ci-dessous).

Quant à l’appel lancé hier par neuf députés de la Droite populaire contre cette décision de justice « inique », elle vient d’être signée par deux autres députés de la majorité présidentielle, Lionnel Luca (Alpes-Maritimes) et Philippe Vitel (Var).

Bertrand critique la détention de René Galinier

Source : Le JDD

Le maintien en détention de René Galinier, un retraité de 73 ans ayant tiré sur deux cambrioleuses dans l’Hérault cet été, « surprend et choque » le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand. René Galinier est devenu depuis début août un martyr de l’extrême-droite, rejointe par le Collectif de la Droite populaire, groupe de députés de l’aile droite de l’UMP. Le Front national mène campagne pour sa libération.

Danièle Galinier, l’épouse de René, exprime sa grande déception

Sur RMC :

En exclusivité pour RMC, Danièle Galinier, l’épouse de René, exprime sa grande déception: « Ses amis, mon fils, tout le monde, on pensait vraiment qu’il allait sortir. Il n’y a pas de raison qu’il reste en préventive. Je suis allée le voir samedi, il pensait vraiment que cette fois-ci il allait sortir. Il ne va pas se sauver ! On a beaucoup de regrets qu’il soit pas sorti, on espère que ça va aller vite maintenant ».

Jean Pons, le président de son comité de soutien, est nettement plus virulent. Il menace: « Je ne voudrais pas employer le mot « guerre » mais enfin, s’ils veulent quand même qu’il y ait des troubles publics, ils vont en avoir. Parceque nous considérons que ce n’est pas normal. Si on ne bouge pas il reste en prison; alors on va bouger. Il restera peut-être encore en prison, mais au moins on saura pourquoi. Ce monsieur Galinier est devenu un otage d’Etat, c’est pas autre chose. C’est un truc politique. On est obligés d’être en colère ».