Interdit de séjour à Nissan comme un malfrat

René Galinier n’est  qu’à moitié libéré Nous venons d’apprendre avec beaucoup d’émotion que René Galinier avait été libéré  ce mercredi après midi.  Il faut dire que le Comité National avait accentué ces dernières semaines la pression vis à vis d’un arrêt de justice incompris par la majorité de la population. Mais aujourd’hui, c’est cette nouvelle décision qui nous interpelle, puisqu’en contradiction totale avec celle prise il y a à peine 8 jours.

Souvenons nous des termes de l’arrêt du 5 octobre : « le maintien en détention est l’unique moyen de mettre fin au trouble exceptionnel et persistant de l’ordre public, provoqué par la gravité de l’infraction, les circonstances de sa commission et l’importance du préjudice ». La cour d’appel invoquant également cet argument proprement stupéfiant : « Une mise en liberté pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen ».

Il est vrai que les actions du Comité National  marquaient une montée en puissance:   – Quarante rassemblements en septembre – Visite du Député Elie Aboud à la Maison d’Arrêt – Parrainage du Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme – Prise de position de 11 députés et de Xavier Bertrand en faveur d’une libération – Organisation d’une opération le 16 octobre « 50 rassemblements pour Papy Galinier ». – Programmation d’une manifestation Nationale à Béziers courant novembre   A noter également que l’arrivée éventuelle de Me Collard dans la procédure (donnant que une autre dimension à l’affaire) a pu faire évoluer la position des magistrats.   Pour nous, la mobilisation doit continuer, et tout d’abord pour que René Galinier puisse rentrer chez lui. Sa libération est en effet assortie d’un contrôle judiciaire strict et de l’interdiction de regagner son domicile de Nissan-lez-Enserune ! C’est une humiliation pour cet homme malade et c’est aussi le mettre dans les pires conditions psychologiques pour l’empêcher de préparer sa défense pour un procès qui n’a aucune raison d’être puisqu’on est sûr qu’il sera acquitté par un jury populaire. Le septuagénaire est mis en examen pour tentative d’homicides volontaires et à ce titre, risque d’être traduit devant une cour d’assises.   Fort de cette première victoire, le Comité National Galinier exige: – Un aménagement du contrôle judiciaire qui permette le retour de René Galinier à Nissan – Une décision de non-lieu pour cet homme de 73 ans qui a suffisamment souffert à ce jour et qui n’a fait que se défendre contre une agression. – La Refonte de la loi sur la légitime défense qui doit passer par la sanctuarisation du domicile.   Enfin le Comité national Galinier demande à ses comités de base de rester particulièrement mobilisés mais de suspendre l’opération du samedi 16 octobre intitulée 50 villes : 50 rassemblements pour Papy Galinier. Il se réserve la possibilité de venir manifester en masse à Béziers en novembre si la sérénité des poursuites ne prenait pas désormais le pas sur l’acharnement judiciaire.

BP : 1 7114,  30912 – Nîmes Cedex 02

Tél permanence: 04 34 40 60 50

www.laliguedumidi.com

[email protected]

12 réponses à to “Interdit de séjour à Nissan comme un malfrat”

  • Sylvie:

    Lançons des opérations cartophiles exigeant :

    - Retour de Monsieur Galinier chez lui
    - Un non-lieu et un abandon des poursuites à son encontre
    - Sanctuarisation du domicile

    Qu’en pensez-vous ?

    Achetez des cartes postales « la liberté guidant le peuple », « la statue de la liberté », ou toute carte se rapportant au thème de la liberté et la défense.
    Ne pas hésiter à exprimer son sentiment.

    Pourquoi ne pas remplacer les manifestations prévues samedi 16 octobre par une distribution gratuite de cartes postales auprès de l’opinion publique ?

    Idée à creuser, certes mais qui peut encore faire adhérer le peuple à nos idées…

    • nina:

      c’est bon il est dehors alors maintenant foutez lui la paix au moins il est protege

      • admin:

        Je suis assez d’accord avec ça.
        J’ai d’ailleurs longuement hésité à diffuser ce communiqué.
        Je suis aussi d’accord avec votre message suivant. René Galinier n’est certainement pas à l’hotel, puisque la condition sine qua non pour pouvoir bénéficier de cette mesure de remise en liberté, c’est d’avoir un lieu où l’on peut être hébergé (soit une seconde maison, soit dans la famille) durablement et hors de l’endroit dans lequel il est interdit de vous rendre.

        Cette mesure est une mesure assez commune, elle permet d’apaiser les tensions entre victimes et présumé coupable, mais aussi d’apaiser une situation délicate.

        René Galinier est dehors avec pour obligation de ne pas se rendre à Nissan, j’ai connu pareil situation, il vaut mieux être dehors qu’en prison, cela vous permet de préparer plus sereinement votre défense (même si c’est toujours difficile de se préparer à un procès en assise).

        • nina:

          voila qui est raisonnable cela doit etre tellement mieux pour lui d’etre en liberte de pouvoir bouger de piece en piece de respirer l’air pur et de mieux se preparer pour le proces

  • Sylvie:

    Autre idée des plus intéressantes et que je veux vous soumettre : faire payer les nuits d’hôtels par le juge des libertés et les deux cambrioleuses… Leur envoyer la facture pour le nombre de jours…
    Quelle est votre position là-dessus ?
    Si monsieur Galinier reste 30 nuits à l’hôtel et que la chambre est à 24 €, il faudra que ce soit le juge des libertés qui paye les séjours passés à la direction de l’hôtel. Même les deux voleuses devront mettre la main à la poche…

  • Sylvie:

    S’il est dans sa famille ou chez des amis, c’est ce qui vaut mieux pour lui. Il est en sécurité.

  • Eddy K:

    Est-ce que René Galinier a été informé du fait qu’il pouvait conserver le silence pendant sa garde à vue ?

    La France a été condamnée par la CEDH pour ça:

    http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/regime-de-la-garde-a-vue-la-france-condamnee-devant-la-cour-europeenne-des-d

    Autre question: est-ce que René Galinier a bénéficié de la présence d’un avocat dès le début de sa garde à vue ?

    La Cour de Cassation vient de déclarer non conforme au droit européen les GAV en l’absence d’un avocat dès le premier quart d’heure !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20101019.OBS1504/la-garde-a-vue-francaise-declaree-non-conforme-au-droit-europeen.html

  • marya C:

    je suis vraiment ravie et soulagée que « papy rené » soit sorti de prison, mais je trouve cela scandaleux de lui interdire l’accès a son domicile comme au pire des criminels, alors que les 2 filles, les vraies coupables, ont pu rentrer chez elles!!!! en plus il paraitrait qu’elles ne seront meme pas poursuivies!!!!mais bon, papy rené est libre, c’est tout de même l’essentiel; maintenant il va pouvoir se soigner et se reposer, chez sa famille ou ses amis! courage a vous MR GALINIER!

  • Heureux de cette juste mais tardive libération . Ceux qui onr fait emprisonner monsieur Galinier , mériteraient de se faire cambrioler dans les mêmes conditions , par deux pouilleuses prêtes à tout pour se payer des dents en or , sans jamais travailler , nées et dressées pour détrusser leur prochain . Cette ordure de Ceausecu appréciait ces gens là , car il leur rachetait(à pas cher) l’or volé durant leurs « voyages ».
    Mais il est plus facile , et moins dangereux de punir celui (rare) qui ose se défendre , qu’une horde de voleurs(euses) crasseux et menaçants !
    Que serait il arrivé à Monsieur Galinier si il n’avait pas eu la possibilité de se défendre …? On déplorerait à « chaudes larmes » la mort d’un septuagénaire , sauvagement saucissonné à son domicile ; et puis au suivant ?… Dehors les nuisibles ! Assez de démago trouillarde et hypocrite . Stop à la bienpensance aux frais des victimes !

  • patrice persil:

    Bravo, notre sacro sainte « justice » a finalement plier devant la pression populaire en se rendant à l’évidence que la propriété est le havre de toute personne l’ayant acquise honnêtement. Le fait d’enfermer la victime violée dans son intimité, malade qui plus est, et de relâcher les agresseurs, ne doit pas avoir cours dans notre société. Le « baroud d’honneur » de la justice d’assigner une pauvre victime à résidence, pendant que les autres protagonistes parties à l’étranger laissées libres (avec un citation à comparaître) m’apparaît complètement ubuesque. Mais n’as t on pas ,en France, l’habitude de relâcher les braqueurs, de défendre les indéfendables pourvu qu’ils soient « marginaux ». J’attend avec impatience pour voir qui sera absent au procès. Surement pas mr Galinier que l’on enverra quérir par les gendarmes s’il avait l’impudence de ne s’y point présenter.

  • Patrice Persil:

    En qualité d’ancien juré à la cours d’assises, et ne trouvant plus de nouvelles sur
    Monsieur René Galinier, et suite à mon message du 8 novembre 2010, j’aimerai connaitre
    les suites qui ont été données à ce drame, ou la date du procès de cette personne.

    Je vous remercie de bien vouloir m’en informer.

Laisser un commentaire