Archive pour septembre 2010

Richard Roudier : « Je serai présent le 5 octobre devant la Maison d’Arrêt de Béziers »

C’est ce matin qu’a été examinée la nouvelle demande de remise en liberté du papy le plus célèbre de France. La pression constante que nous avons entretenue au fil des semaines s’est avérée payante, puisque nous avons appris que le parquet avait modifié son attitude en requérant la remise en liberté alors que lors de la précédente audience, sa position avait été beaucoup plus nuancée. Il faut dire qu’en un mois et demi nous avons organisé pas moins de 40 manifestations dans toute la France et que la mobilisation ne faiblit pas, puisque après le rassemblement réussi de Marseille dimanche, je dois me rendre en fin de semaine à Toulouse. Nous avons eu l’agréable surprise de voir plusieurs députés et personnalités, à l’instar d’Elie Aboud, prendre la défense de Papy Galinier. Le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme a pris la tête d’un Groupe de parrainage et le député Christian Vanneste  vient de déclarer qu’il soutenait René Galinier et que le président Sarkozy était particulièrement attentif à l’affaire. Quoiqu’il en soit, nous restons mobilisés et j’annonce déja que je serai présent avec mes amis le Mardi 5 octobre -date de l’annonce du délibéré- devant le Centre Pénitentiaire de Béziers pour réconforter René Galinier à sa sortie de prison ou bien exprimer ma colère et ma détermination si une décision ubuesque venait à le maintenir en détention.

Illustration : rassemblement à l'entrée de Lunel

Interview de Christian vanneste

Christian Vanneste sur René Galinier, Marie-Neige Sardin etc envoyé par enquete-debat. – L’info internationale vidéo.

Le parquet demande la libération de René Galinier !!!!

MONTPELLIER (NOVOPress) : Lors de l’audience de demande de remise en liberté qui s’est tenue ce matin, le parquet a requis la remise en liberté de « Papy Galinier ». Une évolution remarquable dans la mesure où, lors de la précédente demande de remise en liberté de ce septuagénaire incarcéré à la maison d’arrêt de Béziers pour avoir tiré sur ses deux cambrioleuses, le parquet ne s’était pas prononcé. La mobilisation organisée dans toute la France par le Bloc identitaire semble payer. La décision sera rendue mardi prochain 5 octobre.

Dans l’hebdomadaire Minute à paraître demain, à la question « Seriez-vous prêt à rejoindre le comité de défense de « Papy Galinier », à l’image d’Elie Aboud (député UMP de l’Hérault) ? », Christian Vanneste, député (UMP) du Nord, répond : « Je le soutiens déjà, avec mon collègue Lionnel Luca. Nous sommes à fond derrière ce brave homme. Représentez-vous son drame : vous êtes un homme vieux et malade, vous dormez tranquillement et vous êtes réveillé par des cambrioleurs ! La peur et l’instinct de survie vous font tirer ! Mais ce qu’on lui reproche le plus, apparemment, c’est que durant sa garde-à-vue, il ait tenu des propos « racistes ». C’est ahurissant et n’a rien à voir avec l’affaire ! J’espère que le mouvement de soutien à Papy Galinier va inverser la tendance. En tout cas, je peux vous dire que Nicolas Sarkozy a été très sensible à nos arguments en faveur de ce vieil homme et qu’il est particulièrement attentif à l’évolution de l’affaire. »

Le groupe Facebook « Soutien à papy René Galinier le septuagénaire incarcéré » comptait ce jour, à 12 h 45, 4 726 membres.

Continuons les actions ! Continuons à Soutenir René Galinier !

Bernard Debré : »J’ai aussi été scandalisé par le maintien en prison d’un vieillard de 75 ans,(…) »

Source : Le monde

(…)

Oui, moi aussi, j’ai mal vécu la libération d’un criminel sexuel qui a récidivé en tuant une jeune femme ; oui, j’ai mal vécu la non-incarcération d’un jeune homme qui peut être complice d’un braquage sanglant. J’ai aussi été scandalisé par le maintien en prison d’un vieillard de 75 ans, qui a blessé des cambrioleurs venus chez lui à plusieurs reprises… Je pourrais donner d’autres exemples, mais de là à passer aux jurys populaires, il y a un pas.

(…)

Les identitaires lorrains en action

Source Kerkant :

Depuis le 6 août dernier, René Galinier est victime de la justice française, emprisonné pour avoir défendu son foyer, il est aujourd’hui privé de toutes ses libertés. Défendre son foyer n’est pas un crime et  c’est pourquoi les jeunes identitaires de Lorraine ont organisé une action de sensibilisation à Metz, ce samedi . Cette action s’inscrit dans la logique de celles entreprises à travers la France par les divers groupes identitaires locaux.

Nous constatons aujourd’hui que la justice Française a délibérément choisi de laisser pour compte ses citoyens et de courber l’échine face à la racaille. Face à l’inaction de la justice, face aux beaux discours  et aux belles promesses de nos politiques , nous exigeons une refonte du cadre juridique sur la légitime défense. Se défendre n’est pas un crime !!

LIBEREZ PAPY GALINIER !!

Demain, peut être…

C’est demain que la cour d’appel de Montpellier rendra son verdict concernant la libération de René Galinier. Nous espérons tous que cette tragique comédie cessera et que René pourra s’en retourner chez lui en attendant un procès équitable devant un Jury populaire.

Gageons que la cour d’appel prendra acte que René Galinier n’est pas un dangereux personnage et qu’il offre toutes les garanties nécessaires à sa remise en liberté. Gageons que la cour d’appel prendra acte du mauvais état de santé de René Galinier. Gageons que la cour d’appel prendra acte de la volonté populaire et des nombreux soutiens qu’à reçu René Galinier. Gageons que la cour d’appel prendra acte de la grande dignité et du respect de l’ordre des manifestations de soutien en faveur de René Galinier. Gageons que la cour d’appel prendra acte de l’interrogation d’une grande partie de la population quant au maintien en détention de René Galinier et de la remise en liberté de délinquants multi récidivistes.

Gageons surtout que la cour d’appel fera preuve d’humanité, de cœur, de compréhension et de compassion pour un homme qui au cours des 73 ans de sa vie a durement travaillé, c’est battu pour son pays, a connu l’occupation, n’aspirait qu’à une chose, et une seule : Vivre paisiblement chez lui après une vie de travail pour la France.

Gageons que la cour d’appel comprendra que la condition sine qua non de l’incarcération de René Galinier, l’unique et seul fait qui a fait que René Galinier est aujourd’hui derrière les barreaux, l’unique événement qui fait que René Galinier devra répondre de ses actes devant un tribunal d’assise est que un jour d’août alors que René Galinier faisait une sieste, des jeunes femmes se sont introduites chez lui par effraction pour tenter de le cambrioler.

Si vous retirez cet événement, il n’y a rien, René Galinier retombe dans son anonymat d’honnête Citoyen, René Galinier n’est plus qu’un homme comme les autres, qui vit au milieu des autres et surtout qui ne tire pas avec son fusil sur des gens.

Si cet événement n’a pas lieu, « l’affaire » René Galinier n’est plus, René Galinier ne va pas au commissariat, il ne fait pas de garde à vue, René Galinier ne fait pas de déposition, René Galinier vit sa retraite tranquille, et aussi paisiblement que possible.

Si il n’y a pas de cambriolage, René Galinier n’est ni un prévenu, ni un accusé, ni un prisonnier, ni un otage, si il n’y a pas de cambriolage, René Galinier est un simple petit vieux de la france profonde qui vit dans un petit village du nom de Nissan lez ensérune.

Si il n’y a pas de cambriolage, ce site n’existe pas.

Si il n’y a pas de cambriolage, il n’y a rien…

Demain, faites qu’il n’y ait jamais eu de cambriolage.

Patrick B.

« Libérez Papy Galinier ». Cercle de silence (vidéo) à Nevers, banderole à Limoges

NEVERS (NOVOPress) - Après la trentaine de manifestions que les Identitaires ont déjà faites pour demander la libération de René Galinier, -par exemple à Béziers, Nice, Paris, Lyon, en Alsace, à Bordeaux et Nantes-, c’est à Nevers et Limoges que les Identitaires dans le cadre de leur campagne nationale ont réclamés la libération de ce septuagénaire qui est maintenu en détention provisoire avant jugement, depuis le 6 août pour le seul fait de d’être défendu contre deux cambrioleurs.

A Nevers le 25 septembre, les Identitaires Bourguignons ont fait un « Cercle de silence » de 15h00 à 15h30 sur la Place de la résistance.



A Limoges (Haute-Vienne) une banderole a été placée sur l’autoroute A20.

Affaire Galinier : le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme prend la tête d’un groupe de parrainage

Alors qu’une nouvelle demande de remise en liberté sera examinée par la justice le mardi 28 septembre, le Comité Galinier entend accélérer ses actions sur le terrain. A ce jour, une trentaine de manifestations ou de rassemblements se sont déroulés sur l’ensemble du territoire, d’autres vont bientôt avoir lieu comme à Nevers, Annecy ou encore Marseille.

Après les prises de position en faveur du « Papy », des députés Christian Vanneste et  Lionnel Luca, cette affaire a provoqué un événement peu banal, à savoir la visite du député Elie Aboud au Centre pénitentiaire de Béziers en application de l’article 719 du Code de procédure pénale qui stipule : « Les députés et les sénateurs ainsi que les représentants au Parlement européen élus en France sont autorisés à visiter à tout moment les locaux de garde à vue, les centres de rétention, les zones d’attente et les établissements pénitentiaires. »

Le Comité Galinier espère que cette démarche sera suivie par un grand nombre de représentants du peuple.

Malgré le silence assourdissant de la classe médiatique, certains journalistes courageux commencent à s’intéresser à cette affaire à l’image d’Eric Zemmour qui a consacré sa chronique à René Galinier, le jeudi 23 septembre sur RTL.

Enfin, le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme vient de confirmer qu’il acceptait de prendre la tête du Groupe de parrainage René Galinier.

Parce que demain cela peut aussi vous arriver, parce que cette « affaire Galinier » est exemplaire du sort réservé au peuple de ce pays, nous invitons tous nos concitoyens, quelles que soient leurs opinions politiques, à nous rejoindre dans ce combat pour la liberté et le droit.

Liberté pour Galinier !

Les identitaires sont une fois de plus à l’origine .

La lettre de René à son comité de soutien

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy (Bruno GOLLNISCH)

Source : Front National

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Député européen, Vice-président du FN en charge des affaires internationales :

Monsieur le Président,

Souvenez-vous du mois de novembre 2006. Vous étiez ministre de l’Intérieur, vous aviez adressé une lettre* à Pascal Clément alors ministre de la Justice à propos de l’affaire René Dahan.

Cet homme de 58 ans qui avait été incarcéré le 27 octobre 2006. Les raisons ? Trois hommes s’étaient introduits à son domicile à Nogent-sur-Marne afin de le cambrioler. Mis en joue par l’un de ses assaillants, il avait réussi à retourner l’arme qui le visait, atteignant à trois reprises, dont deux dans le dos, l’un des cambrioleurs, âgé de 26 ans qui avait succombé à ses blessures.

Dans cette lettre à Pascal Clément vous écriviez que « cette affaire suscite une émotion considérable parmi nos concitoyens. Ils ont du mal à admettre qu’un honnête homme agressé chez lui, menacé de mort avec une arme et craignant pour la vie de son épouse, soit en retour mis en examen pour homicide volontaire et placé en prison ».

Dix jours plus tard René Dahan était libéré.

René Galinier, qui est lui aussi un honnête homme, n’a tué personne. Cela fait pourtant 48 jours qu’il est incarcéré à la maison d’arrêt de Béziers.

Le 28 septembre prochain la justice examinera une nouvelle demande de mise en liberté. Le 17 août dernier sa demande de liberté avait été refusée.

Il vous reste 5 jours pour faire une aussi belle lettre à Mme Michèle Alliot Marie !

Je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir agréer l’expression de ma haute considération,

Bruno Gollnisch Député européen